Sortie d'urgence
Sortie d'urgence
Maison
Maison

Chargée de formation

Qui sommes-nous?

Une femme est tuée tous les six jours par son conjoint violent au Canada. Les 35 maisons d’hébergement de 2e étape membres de L’Alliance des maisons d’hébergement de 2e étape pour femmes et enfants victimes de violence conjugale offrent des services spécialisés en violence conjugale postséparation pour prévenir l’homicide conjugal par l’entremise de logements transitoires et sécuritaires. Notre orientation est résolument féministe et militante.

Lieu de mobilisation, de concertation et de réflexion, l’Alliance est un regroupement provincial qui veille à la promotion des intérêts de ses membres et les soutient dans leur développement et la poursuite de leur mission. L’Alliance est une interlocutrice incontournable pour les divers paliers gouvernementaux en ce qui a trait aux ressources d’hébergement de 2e étape pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale tant au Québec qu’au Canada.

Mise en contexte :

L’Alliance MH2 a développé durant les trois dernières années, un programme de formation portant sur la violence conjugale postséparation. Ce programme vise à la fois la formation des équipes des MH2 membres de l’Alliance mais vise également à former et outiller les personnes œuvrant auprès des femmes violentées dans un contexte postséparation. Dans le cadre de ses activités, L’Alliance MH2 souhaite offrir une formation de formatrices afin que la formation Vers la construction du plan de sécurité en VCPS puisse être déployée à l’interne et à l’externe et qu’elle fasse partie intégrante des bonnes pratiques à diffuser tant au Québec qu’au Canada.  

 

Tâches et responsabilités :

Sous la supervision de la coordonnatrice IRF (Innovation Recherche et Formation) et en collaboration avec l’équipe, la chargée de formation aura comme mandat de :

  • Collaborer à l’élaboration de contenu théorique et pratique
  • Conception du matériel pédagogique pour les formations
  • Intégration des nouveaux savoirs dans une perspective de renouvellement des pratiques d’intervention au sein des équipes des MH2 membres de l’Alliance
  • Assurer et planifier les projets en cours
  • Dispenser les formations pour nos partenaires

Exigences

  • Expérience significative en animation, formation et développement de contenu pédagogique  
  • Trois ans minimum dans un poste similaire
  • Formation académique dans une discipline pertinente
  • Bonne connaissance de la problématique de la violence conjugale et violence conjugale post-séparation
  • Excellentes capacités de synthèse, de rédaction et de vulgarisation
  • Excellente capacité de communication orale devant un public diversifié   

Profil recherché

  • Intérêt à travailler dans une organisation féministe de lutte contre la violence conjugale
  • S’inscrit dans une perspective de défense de droits
  • Maîtrise de l’approche intersectionnelle
  • Expérience dans un organisme communautaire et/ou en maison d’hébergement
  • Bonne capacité d’adaptation, sens de l’organisation et de la planification
  • Capacité à travailler en équipe  

Conditions de travail

  • Intégration dans une équipe dynamique et militante de 10 personnes
  • Rémunération : salaire d’embauche de 29,50$ de l’heure sur la base de 28h par semaine (+ avantages sociaux)
  • Poste contractuel (2 ans) avec possibilité de renouvellement   
  • Organisation du travail flexible (hybride) et conciliation travail-famille
  • Congés : 4 semaines de vacances après un an d’emploi, 8 jours de congés mobiles
  • Remboursement forfaitaire des frais de téléphone cellulaire
  • Allocation forfaitaire pour adaptation fonctionnelle de l’espace de travail
  • Bureau à Montréal (proche du métro Cadillac)
  • Déplacements occasionnels hors de Montréal
  • Entrée en fonction le plus tôt possible 

Pour postuler

Merci de transmettre votre CV et une lettre exprimant votre intérêt à Hayfa Ben Miloud : developpementirf@alliancemh2.org

Seules les personnes sélectionnées pour une entrevue recevront une réponse. 

L’Alliance souscrit au principe d’accès à l’égalité en emploi et incite fortement les personnes dites marginalisées à poser leur candidature et à nommer leurs particularités dans leur lettre d’intérêt. À compétences égales, nous favoriserons la candidature d’une femme, d’une personne immigrante, racisée, autochtone, en situation de handicap ou issue de la diversité sexuelle et de genre et/ou appartenant à un groupe marginalisé.